font-awesome-load
material-design-icons-load
 
Recherche avancée:
de | en | fr
Connecter/enregistrer | Favoris (0) | Mes recherches (0) | Panier (0) | Museum Ludwig | FAQ
 
 

FAQ

Quelles œuvres d’art puis-je trouver dans la banque de données du Museum Ludwig [musée Ludwig]?

La banque de données documente le fonds des collections du musée Ludwig comprenant des œuvres d’art du 20ème et 21ème siècle. Outre l’art moderne et contemporain, la collection comporte un grand nombre de photographies, entre autres les photographies historiques du Agfa-Foto-Historama. Étant donné que la collection photographique est actuellement en cours de traitement, elle n’a pas encore été entièrement saisie dans la banque de données. À l’heure actuelle, la banque de données comprend environ 23.000 objets (situation au 1.09.2017).


Quelles informations puis-je trouver dans la banque de données?

La banque de données du musée Ludwig vise à saisir toutes les informations scientifiquement pertinentes sur un objet. Outre le nom de l’artiste, le titre, la datation, les dimensions et le type de matière on trouve aussi les données concernant la provenance, les expositions et la littérature. Mais elle comprend aussi une explication du contenu des objets, par exemple des informations sur la désignation et la technique de production ainsi que des des normes de description Iconclass . En plus, la vue détaillée d’un objet offre des liens à d’autres bases de données, dans lesquelles vous pouvez trouver des informations supplémentaires sur un objet d’art (par exemple des références bibliographiques de différentes banques de données de bibliothèques ainsi que des liens vers Iconclass , Fotografenwiki ou Wikipedia ).


Puis-je trouver aussi des reproductions des œuvres d’art?

Depuis la création de la banque de données, le musée Ludwig charge le Rheinische Bildarchiv (RBA) [archives photographiques de la Rhénanie] de faire des reproductions photographiques de ses objets d’art. Le RBA gère et diffuse les reproductions numériques ou analogiques qu’il produit à travers la plateforme Kulturelles Erbe Köln (KEK) [Patrimoine Culturel de Cologne], à laquelle vous êtes lié dès que vous cliquez sur la case « Foto Service » pour commander une photo de l’objet. C’est là, où vous pouvez commander moyennant paiement des reproductions numériques, mais aussi des reproductions plus anciennes encore analogiques des objets. À l’heure actuelle, on n’a pas encore réussi à photographier toutes les œuvres d’art du musée Ludwig. Dans ces cas, la banque de données indique que la photographie n’est pas encore disponible. Comment vous pouvez procéder pour commander ou bien utiliser des photos, est expliqué sous la rubrique «Comment commander une photo?» et dans les instructions ci-dessous pour l’utilisation des photos. Dans la banque de données se trouvent aussi des photos de photographes externes mandatés. Dans ces cas, soit le Rheinisches Bildarchiv ou le photographe lui-même possède les droits d’exploitation. Dans le dernier cas, il manque la mention des droits d’exploitation du RBA, et, il faut que vous demandiez une autorisation de publication ou d’exploitation de ces reproductions directement auprès du photographe ou, le cas échéant, auprès de l’artiste.


Comment effectuer des recherches dans la banque de données?

La banque de données vous offre une recherche de texte libre, une recherche par certains index (p.ex. artiste, titre, genre, matière …) ou la recherche à facettes selon différents critères avec filtre (voir « filtrer le contenu » dans la colonne à gauche). Les résultats vous sont affichés, au choix, dans la galerie ou bien comme liste de résultats. De là, vous pouvez regarder les résultats individuels dans une vue de détail. La galerie et la liste des résultats permettent un classement selon des critères différents (p. ex. ascendant et descendant selon titres). Le nombre des résultats affichés sur une page peut être fixé à 12, 24, 36, 48 ou 96 résultats. Vous pouvez affiner une recherche commencée. Ce faisant, vos premiers critères de recherche ne se perdent pas. En outre, une « recherche avancée » est à votre disposition par laquelle il vous est possible de faire des recherches selon d’autres critères de l’objet et de la photographie (par ex. numéro d’inventaire, numéro de la photo …) et selon des données concernant l’administration de l’objet (par ex. document d’exposition et numéro d’exposition…).

Nouvelle recherche: Vous effacez certains critères de recherche en cliquant sur la lettre X en rouge devant les mots clés, ou bien, vous supprimez entièrement le masque de recherche, en cliquant sur « Suche Gesamtbestand » [Recherche fichier intégral].


Kulturelles Erbe Köln » qu’est-ce que c’est?

Le fichier de la banque de données du musée Ludwig se trouve aussi comme sous-ensemble dans la banque de données Kulturelles Erbe Köln (KEK) [Patrimoine Culturel de Cologne]. KEK est une coopération des musées et des collections de Cologne et du Rheinische Bildarchiv (RBA) [archives photographiques de la Rhénanie] de la ville de Cologne poursuivant l’idée de présenter ensemble leurs collections d’une manière scientifique, de les rendre accessibles globalement et de mettre les photographies des objets de ces collections à la disposition du public. En plus, le Rheinisches Bildarchiv présente et met à disposition également des collections de photos lui appartenant initialement.

Dans la plupart des cas, les musées et les collections sont les auteurs des descriptions des objets, tandis que le Rheinisches Bildarchiv s’occupe de la disponibilité et de l’accessibilité des photos ainsi que de leur distribution et de la gestion des droits d’image. KEK travaille sous la tutelle du département responsable de l’art et de la culture de la ville de Cologne. Le Rheinisches Bildarchiv est responsable de la rédaction des contributions figurant dans la base de données d’images, et, il peut être contacté pour solliciter des conseils, apporter des informations à la rédaction et faire des propositions d’amélioration.


Qu’est-ce que je trouve dans le Rheinisches Bildarchiv (RBA)?

Le fonds du RBA
Depuis sa création en 1926, le Rheinische Bildarchiv (RBA) [archives photographiques de la Rhénanie] est spécialisé dans les photographies d’objets dans et pour les musées de Cologne. C’est pourquoi les photographies d’œuvres d’art et d’objets de collection représentent une partie importante de son fonds. Les photographes du RBA documentent aussi la présentation de ces objets dans les expositions et les vernissages ainsi que d’autres événements importants ayant lieu dans les musées, et en général, les événements et les personnalités d’intérêt public dans la ville de Cologne.

En outre, pendant longtemps le RBA a créé une documentation d’architecture à Cologne et dans toute la Rhénanie, surtout dans le cadre de l’inventorisation des monuments de la province rhénane dans les années 1930 et 1940. Ensuite, cette tâche a été reprise par les photographes du conservateur de la ville. Les collections du conservateur de la ville de Cologne se trouvent en tant que dépôt dans le RBA et augmentent en permanence.

Les photographies d’événements et de documents historiques constituent plutôt une moindre partie du fonds. Le Historische Archiv der Stadt Köln [Archive historiques de la ville de Cologne] est responsable de ce domaine important de collection.

Dans la collection du RBA sont représentées outre les photographies provenant des photographes travaillant pour le RBA, des photos de photographes indépendants de Cologne et ses alentours, et de plus loin, parmi lesquels se trouvent Achim Bednorz, Chargesheimer, Theodor Creifelds, Heinrich Ewertz, Peter H. Fürst, Karl Heinz Hatlé, August Kreyenkamp, Paul Krücken, Ann Münchow, Heinrich Pieroth, August Sander, Anselm Schmitz, Karl Hugo Schmölz, Hugo Schmölz et Fritz Zapp. En plus, le fonds du RBA s’agrandit par l’absorption de fonds venant d’autres institutions et d’autres photographes.

Le RBA gère des fonds importants du Kölner Dombauarchivs [Archives de la construction de la cathédrale de Cologne] et du Xantener Dombauarchivs [Archives de la construction de la cathédrale de Xanten] (aujourd’hui : Stiftsmuseum Xanten [Musée du chapitre de Xanten]).

Ci-après un choix de fonds particuliers

  • Dombauverwaltung Köln [Administration des travaux d’entretien et de conservation de la cathédrale de Cologne]: 3.200 négatifs sur verre
  • Stiftsmuseum Xanten (autrefois : Dombau-Archiv Xanten): 7.525 plaques de verre
  • Rheinisches Amt für Denkmalpflege [Service rhénan des monuments historiques]: 3.743 photographies
  • Cologne, Amt des Stadtkonservators [Service du Conservateur de la ville]: 91.583 photographies, dont 12.999 négatifs sur verre, constamment en croissance
  • Verein der Freunde des Wallraf-Richartz-Museums und des Museum Ludwig [Association des Amis du musée Wallraf-Richartz et du musée Ludwig] : 1.034 négatifs sur verre
  • Musée Ludwig, Cologne: 105 négatifs sur verre (reportages sur Cologne), environ 40.000 négatifs sur film (Succession Chargesheimer)
  • Kölnisches Stadtmuseum [Musée de la ville de Cologne]: 27.000 négatifs sur verre et sur film
  • Museum für Ostasiatische Kunst [Musée de l’Art de l’Asie de l’Est], Cologne: 9.450 négatifs sur verre et sur film
  • Märkisches Museum, Witten: 2 négatifs sur verre (70 x 90 cm)

Formats et qualités des photos, degré de numérisation et accessibilité
L’accessibilité des photographies dans la base de données d’images Kulturelles Erbe Köln (KEK) [Patrimoine Culturel de Cologne] dépend des formats et des qualités des photographies ainsi que de leur degré de numérisation. Une partie des photos n’est accessible que de façon analogique jusqu’à aujourd’hui. En outre, certaines photographies ne sont pas montrées sur internet pour des raisons résidant dans les droits d’images ou des raisons éthiques.

Négatifs: Parmi les collections historiques se trouvent des négatifs sur verre dans les formats 9 x 12 cm, 13 x 18 cm, 18 x 24 cm et 24 x 30 cm. Les plus grands négatifs sur verre mesurent 90 x 70 cm. De la grande majorité de ces négatifs sur verre ont été faits des positifs pour le catalogue microfiche « Marburger Index » [Index de Marbourg] (voir ci-après). Jusqu’à l’heure actuelle, seulement quelques-uns des négatifs sur verre ont été numérisés. Mais la banque de données comprend des numérisations de microfiches du « Marburger Index » en tant qu’aperçus. Le RBA livre sur commande des numérisations en haute résolution, faites directement à partir des négatifs sur verre (et non à partir des microfiches).

Des négatifs noir et blanc en film plan existent dans les formats 9 x 12 cm, 13 x 18 cm, 18 x 24 cm et 24 x 30 cm. De ceux-ci aussi ont été produits des positifs pour le « Marburger Index », de sorte qu’ils sont également accessibles sous forme de numérisation microfiche dans la banque de données.

Les collections de photos en petit format noir et blanc et couleur ne sont pas, dans la majorité des cas, inventoriées ou numérisées. Vous pouvez effectuer une recherche dans ces collections après avoir pris rendez-vous sur place dans le RBA.

Positifs: Les photographes du RBA ont réalisé des tirages manuels sur papier baryté d’environ 323.000 négatifs. Ces positifs ont été contrecollés sur carton et classés selon l’ordre du catalogue microfiches « Marburger Index ». Quatre des cinq livraisons de l’index de Marbourg (environ 300.000 photos) ont été numérisées et incorporées dans le Bildindex . Ces numérisations de microfiches font partie de la base de données d’images du RBA en forme d’aperçus. Environ 12.000 autres photos ont certes été intégrées dans la dernière livraison du catalogue microfiche, mais elles n’ont plus été numérisées.

Étant donné que les archives des positifs sont entreposées dans les locaux administratifs, elles ne peuvent être consultées qu’après rendez-vous préalable au secrétariat du RBA: rba@rbakoeln.de

De même, la collection des Vintage Prints n’est accessible qu’après rendez-vous préalable.

Diapositives couleur (Ektachrome): Le RBA possède environ 25.000 diapositives couleur en moyen et grand format – dont la plus grande partie sont des prises de vue d’objets d’art et d’objets de collection de musée. A peu près 20.000 de ces diapositives couleurs ont été numérisées et intégrées dans la banque de donnée d’images.

Dans les années 1970, la documentation des événements a été modifiée et réalisée en film couleur petit format et poursuivie jusqu’en 2007 environ. Ces films n’ont pas encore été numérisés, et, ils ne sont qu’en partie numériquement accessibles. On peut les repérer en consultant les livres d’inventaire manuscrits dans le Rheinisches Bildarchiv.

Photographies numériques: En 2007/2008, a eu lieu le passage à la photographie numérique pour les prises de vue d’objets et la photographie de reportage. Depuis, le fonds de photos uniquement numériques est en constante augmentation.


Comment puis-je trouver une photo dans la banque de données d’images?

Recherche d’une image
La banque de données vous offre une recherche de texte libre, une recherche par certains index (p.ex. artiste, titre, genre, matière…) et la recherche à facettes selon différents critères avec filtre (voir « filtrer le contenu » dans la colonne à gauche). Les résultats vous sont affichés dans la galerie, comme liste de résultats ou comme résultat unique (vue détaillée). La galerie et la liste des résultats individuels vous permettent un classement selon des critères différents (p. ex. ascendant et descendant selon titres). Le nombre des résultats affichés peut être fixé à 10, 25, 50 ou 100 résultats. Vous pouvez également affiner une recherche commencée. Ce faisant, vos premiers critères de recherche ne se perdent pas.

Nouvelle recherche: Vous effacez tous les critères de la recherche antérieure et vous supprimez entièrement le masque de recherche, en cliquant en haut à gauche sur « Kulturelles Erbe Köln ». Si vous désirez cependant retourner à une collection choisie auparavant (p. ex. d’un des musées) et initier à partir de là une nouvelle recherche, veuillez cliquer en haut sur la surface « Emotion » du musée dans la partie d’en-tête de la page.

Si vous avez besoin de soutien ou de conseils concernant la recherche d’images, veuillez vous adresser au secrétariat du Rheinisches Bildarchiv soit par téléphone (0049-(0)221/221-22354) ou par courrier électronique ( rba@rbakoeln.de ) ou bien solliciter de l’aide dans la salle de lecture Lesesaal der Kunst- und Museumsbibliothek im Museum für Angewandte Kunst Köln (MAKK) [salle de lecture de la bibliothèque d’art et du musée au sein du musée d’art appliqué de Cologne].

Les photos du Rheinische Bildarchiv (RBA) [archives photographiques de la Rhénanie] n’ont pas toutes été numérisées et ne sont donc pas toutes disponibles dans la banque de données d’images. En partie, le fonds d’images est accessible en consultant l’édition microfiches « Marburger Index – Inventar der Kunst in Deutschland » [Index de Marbourg – inventaire de l’art en Allemagne] (1977 et années suivantes). Ce catalogue de microfiches est à votre disposition dans la salle de lecture du musée d’art appliqué: MAKK-Lesesaal . Vous y recevrez aussi des informations plus détaillées concernant la systématique topographique du catalogue de microfiches. En plus, le RBA dispose de certains fichiers d’assistance qui peuvent être consultés, si vous le souhaitez. En ce qui concerne des questions spécifiques, les employées de la bibliothèque et des archives vous aideront volontiers lors d’un entretien conseil.


Qu’est-ce que je fais quand je ne trouve pas une photo dans la banque de données d’images que le Rheinisches Bildarchiv devrait en fait posséder?

Mais la photo DOIT y être …
Il se peut que vous ne puissiez pas trouver une photo dans la banque de données d’images du Rheinische Bildarchiv (RBA) [archives photographiques de la Rhénanie] bien qu’elle devrait y figurer en raison du profil de collection du RBA. Cela pourrait être dû au fait qu’une œuvre d’art ou un objet de collection du musée

  1. n’a pas encore été pris en photo,
  2. a bien été photographié mais n’a pas encore été numérisé,
  3. a été photographié et numérisé, mais n’a pas encore été rendu accessible.

Dans le premier cas, vous pouvez commander une prise de photo nouvelle. Dans le deuxième cas, vous pouvez, soit faire une propre recherche de l’image dans la salle de lecture de la Kunst- und Museumsbibliothek (KMB), ou bien, y solliciter une recherche de l’image pour ensuite commander la photo. Dans le troisième cas, vous pouvez mandater une recherche de l’image et ensuite commander également la photo.


Comment commander une photo?

Comment commander une photo à l’aide du panier?
Le panier installé au Kulturelles Erbe Köln (KEK) [Patrimoine Culturel de Cologne] vous offre un moyen très confortable pour commander des photos chez nous. Ci-après, nous vous expliquons – pas à pas – comment l’utiliser.

Vous mettez une photo dans le panier en cliquant sur le symbole du panier qui se trouve en dessous de la prévisualisation de la photo.

Avec chaque photo choisie et ajoutée, la quantité indiquée à l’en-tête de la banque de données d’images augment.

Quand vous aurez réuni dans le panier toutes les photos que vous souhaitez, vous ouvrez le panier en cliquant sur le terme « Panier » situé à l’en-tête de la banque de données d’images.

Le panier s’affiche en quatre colonnes. La colonne « Image » sert à vérifier, si la bonne image se trouve dans le panier. À l’aide du symbole de la loupe en bas de l’image de prévisualisation vous appelez le mode zoom. En cliquant sur le symbole à droite de la loupe (feuille de papier ligné) vous arrivez à la description de l’objet. Vous utilisez la colonne « Détails » pour indiquer:

• la quantité : (uniquement pour la commande de photos analogiques dont le nombre est supérieur à 1)
• l’utilisation : (« Privat/keine Publikation » [privée, pas de publication], « Forschung/Wissenschaft » [recherche/science] ou « Kommerzielle Nutzung » [utilisation commerciale])
• le produit : (Digitale Reproduktion/High-End-Scan [reproduction digitale/scan haut de gamme] ou analoger Abzug in Schwarz-Weiß [tirage analogique en noir et blanc] ou bien in Farbe [tirage en couleur])
• le format : (jusqu’à DIN A4 ou DIN A3 avec une résolution de 300 dpi ou plus grand)

En outre, vous pouvez effacer un fichier image de votre liste de commande en cliquant sur « retirer du panier ».

La colonne « Prix de la pièce » affiche le prix pour la mise à disposition de l’image concernée. Seulement au cas où vous commandez plusieurs exemplaires d’une image analogique, le « Prix de la position » indiqué à la quatrième colonne différera du prix de la pièce. En bas du tableau s’affichent les frais de la mise à disposition auxquels s’ajoute la taxe à la valeur ajoutée de 19% actuellement.

Au prix global il faut rajouter les frais postaux qui dépendent du format. Le bureau du Rheinische Bildarchiv (RBA) [archives photographiques de la Rhénanie] calculera individuellement les tarifs d’utilisation (licences) selon vos indications sur les pages de formulaire suivantes. Actuellement ces tarifs ne sont pas indiqués par la banque de données d’images. Vous arrivez à ces pages de formulaire en cliquant sur « avancer ».

Veuillez indiquer maintenant l’adresse de livraison et l’adresse de la facture dans les deux pages de formulaire suivantes:

1. Prénom
2. Nom
3. Société
4. Adresse
5. Code postal
6. Ville
7. Pays
8. Code fiscal (Vat-ID) (si celui-ci doit figurer sur la facture)
9. Téléphone (indicatif-préfix/numéro de téléphone)]
10. Fax
11. Adresse e-mail

Avant d’envoyer votre commande à la dernière page de formulaire en cliquant tout en bas sur « Bestellen » [commander], veuillez vérifier celle-ci.

De plus, nous vous informons que l’acquisition de droits d’utilisation est payante et soumise à approbation. Les tarifs d’utilisation (licences) éventuellement dus ne sont pas compris dans le prix indiqué pour la livraison des médias souhaités. Pour connaître le montant des redevances, veuillez consulter notre <a href= » Entgeltordnung « >tarification.

Si vous avez choisi « Veröffentlichung » [publication] comme utilisation, vous recevrez des informations supplémentaires par courrier électronique et finalement une autorisation d’utilisation par la poste.
Veuillez considérer qu’il faudra, le cas échéant, aussi obtenir des droits d’utilisation de tiers. La cliente ou le client est lui-même responsable du respect de ces droits (par exemple le droit d’auteur concernant la reproduction d’œuvres d’art, les droits individuels, les droits de propriété concernant des collections, les droits découlant de la loi sur les marques). En ce qui concerne des photographies d’œuvres d’art protégées par la loi d’auteur (valable jusqu’à 70 ans après le décès de l’artiste) nous nous efforçons de vous avertir dans ce sens. Mais il n’existe aucune obligation de publier un tel avertissement. Dans beaucoup de cas, les droits d’utilisation supplémentaires concernant l’œuvre d’art peuvent être obtenus en s’adressant à la société de gestion collective Verwertungsgesellschaft BILD-KUNST .

Dans tous les cas, à chaque publication des documents photographiques de nos fonds, il faudra indiquer la référence concernant l’origine de l’image de la façon suivante :

Photo: © Rheinisches Bildarchiv Köln: Nom du photographe (s’il est connu), Numéro du RBA xxx xxx
Exemple : (Photo: © Rheinisches Bildarchiv Köln, Wolfgang Meier, rba_d013160)

Après que vous aurez publié le matériel photographique, nous vous prions d’envoyer, de votre propre initiative, une preuve au Rheinisches Bildarchiv. Les clientes et les clients sont responsables de l’utilisation du matériel photographique selon le règlement d’utilisation. Pour chaque utilisation ultérieure il faudra faire une nouvelle demande. La transmission de matériel photographique à des tiers non habilités pour une utilisation ultérieure n’est pas autorisée. En cas d’utilisation abusive du matériel photographique, outre les redevances d’utilisation un supplément de cent pour cent sera encaissé. Pour en savoir plus, veuillez consulter nos conditions de livraisons .

Comment commander une photo par la poste, par courrier électronique ou par formulaire en ligne?

Outre l’utilisation du panier installé au Kulturelles Erbe Köln (KEK) [Patrimoine Culturel de Cologne] vous pouvez commander les photos que vous souhaitez également par voie postale, en vous adressant au :

Rheinisches Bildarchiv Köln
Kattenbug 18-24
50667 Köln

En plus, on peut réaliser des commandes par courrier électronique ( rba@rbakoeln.de ) ou par formulaire en ligne .

Nous vous livrons alors des fichiers d’images numériques, des reproductions et des tirages contre facture.

De la même façon vous pouvez commander aussi des prises de photos nouvelles. Notre tarification indique les frais pour reproductions, prises de photos nouvelles et redevances d’utilisation.


Puis-je commander des prises de photos nouvelles auprès du Rheinisches Bildarchiv?

photos nouvelles
Évidemment c’est possible de commander des prises de photos nouvelles auprès du Rheinische Bildarchiv (RBA) [archives photographiques de la Rhénanie]!

70% de nos commandes sont des prises de photo nouvelles. Les photographes du RBA vous feront des prises de photos nouvelles d’objets d’art et de collection surtout dans les musées de la ville de Cologne, dans la mesure où le musée gérant ou possédant l’objet en question peut y consentir selon les conditions juridiques et les conditions de conservation. Veuillez, s.v.p., prévoir assez de temps pour une telle commande de photo car un objet de collection pourrait être donné en prêt ou se trouver dans un dépôt extérieur. Les préparatifs pour effectuer des photos nouvelles prennent souvent plus de temps que la réalisation de la photographie elle-même. Les tarifs pour des photographies nouvelles sont indiqués dans la tarification du RBA.


Quel est le prix d’une photo?

Tarification
Les frais pour les prises de photos nouvelles et les reproductions analogiques et numériques de photos du Rheinische Bildarchiv (RBA) [archives photographiques de la Rhénanie] ainsi que leur utilisation sont réglés dans la tarification qui est fixée par le Conseil municipal de la ville de Cologne. En ce qui concerne des rabais pour travaux scientifiques et des remises de quantité, veuillez consulter aussi la tarification .


Ai je le droit de publier une photo dans mon livre scientifique?

Oui, vous avez le droit de publier une photo du Rheinische Bildarchiv (RBA) [archives photographiques de la Rhénanie] dans votre livre scientifique. Veuillez respecter, dans ce contexte, les conditions de livraisons = »http://www.stadt-koeln.de/mediaasset/content/satzungen/entgeltordnung_fuer_das_rheinische_bildarchiv2017_10_01.pdf »>tarification en vigueur.


Puis-je utiliser une photo de la banque de données d’images du RBA pour une présentation PowerPoint dans un séminaire ou une conférence scientifique?

Utilisation pour des séminaires ou conférences scientifiques
Oui, vous avez le droit d’utiliser une photo du Rheinische Bildarchiv (RBA) [archives photographiques de la Rhénanie] dans une présentation PowerPoint et dans un séminaire ou une conférence scientifique sans payer des frais de licence.


Puis-je utiliser une photo de la banque de données d’images du RBA pour mon site Internet?

Utilisation sur un site internet
Oui, vous avez le droit d’utiliser une photo du Rheinisches Bildarchiv pour votre site internet. Pour ce faire, veuillez respecter les conditions de livraisons en vigueur ainsi que la tarification .


Quelles informations doit comprendre la légende d’une photo provenant de la banque de données d’images du RBA?

Légende/désignation de l’image
La légende doit livrer des informations sur le producteur/l’auteur, le titre de l’objet, la datation et le lieu de la création ainsi que le propriétaire et/ou l’administrateur de l’objet représenté, y compris la cote ou le numéro d’inventaire ce qui sert à l’identification précise de l’objet représenté. En particulier les musées de la ville de Cologne exigent la publication de ces données pour les photos de leurs objets de collection. La publication de ces informations constitue une condition sine qua non pour recevoir une autorisation d’utilisation par le RBA. (→ conditions de livraisons ) En outre, il peut être nécessaire de les compléter par une mention relative aux droits d’auteur. En ce qui concerne les photos du Rheinische Bildarchiv (RBA) [archives photographiques de la Rhénanie] les descriptions d’objets comprennent le cas échéant une mention indiquant par exemple la représentation juridique par la société de gestion collective VG Bild-Kunst . Lors d’une utilisation de telles photographies, cette mention doit être reprise. Il y est indiqué également, quand un artiste insiste chaque fois sur une demande auprès de la VG Bild-Kunst avant que la photo ne soit utilisée.
Une désignation ou légende appropriée pourrait par exemple avoir la forme suivante : Friedrich Elias Meyer (l’Ancien), couple de jardiniers, porcelaine, Meißen, environ 1751/52 (Cologne, collection privée, n°d’inv. xxx.). La légende et la mention relative aux droits d’auteur sont à distinguer de la référence concernant l’origine de l’image.

Exemples pour la désignation de l’image et la référence de l’origine de l’image:

Objet:
Friedrich Elias Meyer (l’Ancien), couple de jardiniers, porcelaine, Meißen, environ 1751/52, Cologne, collection privée, n°d’inv. xxx. (photo: © Rheinisches Bildarchiv Köln, Wolfgang Meier, rba_d013160).

Bâtiment:
Musée Schnütgen-Museum, Cologne, vieille ville (Cologne), Cäcilienstraße 29 (photo: © Rheinisches Bildarchiv Köln, photographe, RBA 052 313).

Documentation d’une exposition:
Stefan Lochner, Meister zu Köln – Herkunft, Werke, Wirkung [Stefan Lochner, maître à Cologne – origine, œuvres, effet], vue d’une salle, Cologne, Wallraf-Richartz-Museum, 03.12.1993-27.02.1994, (photo: © Rheinisches Bildarchiv Köln, photographe, rba_c009568).

Photo de reportage :
Cérémonie de nettoyage dans l’exposition: Bhutan – Heilige Kunst aus dem Himalaya [Bhutan – Art sacré de l’Himalaya], 17.03.2010, Cologne, Museum für Ostasiatische Kunst (photo: © Rheinisches Bildarchiv Köln, photographe, rba_d022024_01).


Quelles informations doit comprendre la référence concernant l’origine de l’image provenant de la banque de données d’images du RBA?

Référence concernant l’origine de l’image

La référence concernant l’origine de l’image provenant des fonds du Rheinische Bildarchiv (RBA) [archives photographiques de la Rhénanie] doit informer sur l’auteur de la photographie (§ 13 UrhG [loi allemande sur les droits d’auteur]). Il ne peut y avoir de doute que la référence concernant l’origine corresponde à la photographie. En ce qui concerne les photos du fonds du RBA, la référence concernant l’origine de l’image doit toujours avoir la forme suivante:

Photo: © Rheinisches Bildarchiv Köln: Nom du photographe (s’il est connu), N° du RBA xxx xxx.

Exemple: (Photo: © Rheinisches Bildarchiv Köln, Wolfgang Meier, rba_d013160).


Quelle est la différence entre la légende et la référence concernant l’origine de l’image?

La différence entre la légende de l’image et la référence concernant l’origine de l’image

La légende livre des informations sur l’objet ou le motif représenté. La référence concernant l’origine de l’image livre des informations sur l’auteur de la photographie. En ce qui concerne le fonds de photographies les deux domaines peuvent partiellement concorder.


 
Pied de page